mardi 24 novembre 2009

Comme un silence dans un souffle

de Patrick Lannes. Éditions Zurfluh, 432 p., 30 €

(La Croix du 12 novembre 2009)

Un recueil de poèmes ? Une symphonie de mots, plutôt. Ample et généreuse, jamais obscure. Car Patrick Lannes, 54 ans, a voulu livrer ici la synthèse de sa passion croisée pour la poésie et la musique. L’auteur en appelle aux compositeurs qui l’inspirent – Franz Schubert, Robert Schumann… – mais aussi aux poètes dont il revendique la filiation – Gilles Baudry, Claude Vigée, Hélène Cadou… Si l’ouvrage peut effrayer par son imposante consistance, l’harmonieuse souplesse du phrasé, la beauté et la simplicité des images suffisent à gagner le lecteur, même le plus hermétique à la poésie contemporaine ! « Ce sont mes lèvres/Flûte aérée de notes :/De cascade en cascade/Délicate/Elles chantent/Pour votre lecture », écrit-il. À lire, de toute évidence. Mais surtout, à écouter…
F-X.M.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire