lundi 19 avril 2010

Si la photo est bonne...

Fallait-il vraiment exhiber le visage adulte de Rimbaud ? Avait-on besoin de voir au grand jour ce vieux cliché sépia, déniché il y a peu par deux libraires chanceux ? La question agite la blogosphère et les sites de presse depuis plusieurs jours (384 résultats rien qu'en tapant "Rimbaud" dans l'onglet actualité de Google !) Certains, minoritaires, crient au scandale : on ne reconnaît pas l'auteur des Illuminations, disent-ils, ce visage est flou, décevant, son expression est banale... Bref, on s'en serait volontiers passé. D'autres allant même jusqu'à nier l'évidence - Non, ce n'est pas lui. Etonnant. Les mêmes qui snobent habituellement l'actualité poétique et les poètes s'insurgent soudain contre une odieuse profanation du mythe rimbaldien. C'en est presque cocasse ! Mais il y a aussi du vrai dans ces réticences. Car ces reliques n'apportent rien à l'oeuvre du poète. Sans doute l'intéressé aurait-il souri, un rien agacé, devant tant d'emballement. Le meilleur moyen de sonder le mystère de Rimbaud, c'est encore de le lire.
F-X.M.

2 commentaires:

  1. Si cela pouvait inciter les gens à relire Rimbaud ou bien à le découvrir ainsi qu'à essayer de lire les autres poètes qu'ils soient du passé ou bien du présent, tous ces poètes contemporains qui font rarement la une des actualités...sauf quand ils disparaissent ( Césaire et Darwich)...

    RépondreSupprimer
  2. Rimbaud se rappelle à nous, en quelque sorte !
    Il dirait la même chose s'il était notre contemporain que ce qu'il a dit à son époque!

    RépondreSupprimer