mardi 27 juillet 2010

Poèmes sauvés de la noyade

Depuis plusieurs jours, je les cherchais fébrilement : 45 pages de poèmes dactylographiés, soigneusement coupés, réécrits, ordonnés... Bref, l'ébauche d'un premier essai poétique, en devenir certes, mais auquel j'avais déjà consacré de longues heures. Et dont l'unique sauvegarde tenait sur une clé USB devenue introuvable. J'ai mis mon bureau à sac, puis la voiture familiale. Dévasté le moindre tiroir à la maison. Rien. Le salut est venu du bac à linge propre : la précieuse carte à puce a résisté à la fureur du tambour, aux assauts des flots domestiques. Ouf. Et surtout merci à Dane-elec de concevoir du matériel aussi résistant. Je vais pouvoir me remettre au travail. En plus les vacances approchent !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire