lundi 20 décembre 2010

Portuaire



C'était un coin du port
où nous aimions plonger
aux plus chaudes marées

J'imagine aujourd'hui
que d'autres enfants
l'éclaboussent de rires.



2 commentaires:

  1. Sur la jetée
    Le regard perdu dans une obscure vague
    Je revois encore
    Cette écume bouillonnante

    Et je m'y noie
    Les yeux tendus
    Les oreilles écarquillées

    Merci pour ces mots portuaires.

    RépondreSupprimer
  2. Merci à toi pour ta contribution !
    Amitiés, fxavier

    RépondreSupprimer