lundi 28 novembre 2011

Les quatrains du silence, de Claude Martingay

Recension parue dans La Croix du 24 novembre 2011

Préface de Nathalie Nabert Ad Solem, 96 p., 21 €

Quatre vers ; pas un de plus. Pour être brefs, les poèmes de Claude Martingay le sont, et de façon parfaitement assumée : les mots du quatrain, affirme le poète originaire de Genève, « définissent l'encadrement de la fenêtre, entre la maison et la fontaine, entre la raison et l'intelligence, entre les idées claires et la vie insaisissable de la vérité ». Cette démarche minimaliste rappelle parfois l'art du haïku japonais, sa rigueur économe. Ici, l'art de l'évocation rejoint peut-être davantage celui de la photographie, chaque poème se résumant à une image : « Devant l'érable flamboyait/Mon cœur misérable/D'où venait alors la joie ?/De la lumière de novembre. » Voyage laconique à travers l'automne des mots, ce recueil se laisse apprivoiser par petites touches, comme un journal intime : « Virevoltant, la feuille morte/Est entrée par la fenêtre ouverte/Mais c'est le vent que j'ai salué :/Elle en était le nom. »

François-Xavier Maigre

jeudi 17 novembre 2011

Un poème dans la revue "L'arbre à paroles"


Joie de découvrir l'un de mes textes dans la revue de poésie belge "L'Arbre à paroles", dirigée par le poète Francis Chenot. Le thème de sa dernière livraison fait honneur à la France : "Strictement hexagonal" ; preuve que nos amis belges ne sont pas chauvins, et que la poésie ne connaît pas les frontières des hommes. Et surtout, que la patrie de Hergé demeure l'un des hauts-lieux de la poésie francophone, sans doute bien davantage que chez nous, à certains égards. Merci à Francis, donc, et à toute son équipe, pour leur sélection qui fait place aux aînés comme aux jeunes plumes. J'ai le plaisir de m'y retrouver parmi des compagnons de route qui me sont chers ; Jean-Pierre Boulic, Roland Nadaus, Gérard Bocholier et le regretté Michel Héroult, disparu trop tôt... Je lui dédis le texte qui vient de paraître dans la revue, lui qui m'avait si chaleureusement encouragé lorsque nos chemins se sont croisés...

Quand l'âge mûr
sera sur toi

tu seras familier
de presque tout

mais sauras-tu
reconnaître encore

l'aile des anges
qui bordent la route ? 

lundi 14 novembre 2011

Jean-Claude Pirotte obtient le prix Apollinaire

L'info m'avait échappé. Le site de l'Express indique que le poète Jean-Claude Pirotte vient d'être couronné par le prix Apollinaire pour deux recueils parus récemment : Cette âme perdue (Le Castor Astral) et Autres séjours (Le Temps Qu'il Fait), succédant à Jean-Marie Barnaud, primé pour Fragments d'un corps incertain (Cheyne). Considéré comme le Goncourt de la poésie, le prix Apollinaire compte parmi son jury certains membres de l'Académie Goncourt dont Robert Sabatier et Tahar Ben Jelloun. Peintre, écrivain et éditeur, Jean-Claude Pirotte est également chroniqueur pour le magazine Lire, dans lequel il tient la chronique poésie. Un excellent portrait lui a notamment été consacré dans la Croix du 10 novembre 2011, sous la plume d'Antoine Perraud. Une juste reconnaissance pour un très grand poète.
(photo : éditions Le temps qu'il fait)

lundi 7 novembre 2011

Le site du magazine Livres Hebdo indique que la TVA sur le livre va passer à 7 %

 (Photo : Frachet /images)

Le taux réduit de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) augmentera à partir du 1er janvier 2012, a annoncé aujourd'hui le Premier ministre, et le livre n'échappera pas à cette augmentation, constate le site du magazine du magazine Livres Hebdo.

"A l’exclusion de l’alimentation, de l’énergie, et des produits et services destinés aux handicapés, la TVA à taux réduit sera portée de 5,5 % à 7 %, générant une recette supplémentaire de 1,8 milliard d‘euros”, a annoncé le Premier ministre François Fillon dans un communiqué du lundi 7 novembre 2011. “En France, le taux réduit de TVA est fixé à 5,5 % et s’applique à des produits et services fixés par la loi. A titre d’exemple, le taux réduit s’applique aux produits alimentaires, aux livres, aux produits à usage agricole, aux abonnements à des services de télévision, aux abonnements au gaz et à l’électricité, aux travaux dans les locaux d’habitation achevés depuis plus de deux ans, à la fourniture de logements dans les hôtels et dans les campings, aux services de restauration, aux titres de transport…”, détaille ce communiqué.

“Il est proposé de créer un taux intermédiaire de TVA à 7 %. Ce nouveau taux de TVA s’appliquera à l’ensemble des produits aujourd’hui soumis au taux de 5,5 %, y compris sur les produits de la restauration rapide, à l’exception des seuls produits de première nécessité. Ne sont donc pas concernés : les produits alimentaires, les abonnements au gaz et à l’électricité, ainsi qu’à des réseaux de fourniture d’énergie, et les équipements et services à destination des personnes handicapées”, précise le texte, qui ne mentionne pas le livre dans la liste des produits échappant à cette hausse de la TVA.

Cette mesure sera inscrite dans le projet de loi de finances rectificative de fin d’année et s’appliquera à compter du 1er janvier 2012.