jeudi 2 février 2012

"Poésie à guichets fermés", par Pierre Assouline

Passionnant billet, publié le 22 janvier par l'écrivain et journaliste Pierre Assouline sur son blog. Celui-ci salue à sa manière le dynamisme des poètes et des éditeurs, malgré leur peu d'audience chronique. La poésie, dit-il, "est réputée invendable ; on n’en vit pas ou mal mais elle aide à vivre et bien ; les éditeurs spécialisés ont toujours autant de mal (ici un hommage au Castor Astral) et les autres donnent l’impression de faire plaisir à un grand auteur-maison lorsqu’ils lui concèdent la publication d’un recueil de poèmes ; des revues exigeantes telles que Po&sie animée par Michel Deguy n’ont pas l’audience qu’elles méritent. Et pourtant, la poésie, telle qu’on en parle avant même de la lire en public, fait l’événement et draine des foules. Il y a quelques jours, une semaine parmi d’autres, à Paris"... La suite est à lire ici. Un bel hommage, qui reflète la vigueur souterraine de la poésie contemporaine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire