dimanche 18 mars 2012

Balade poétique dans l'Eure

Passionnante journée que celle qu'il m'a été donné de vivre, dans le cadre du Printemps des poètes, sur les routes de Normandie. A ma connaissance, l'initiative est d'ailleurs suffisamment exceptionnelle pour être saluée : depuis 2005, le Conseil général de l'Eure met en œuvre un événement, à l'échelle départementale, baptisé Place à la Poésie. Objectif : porter l'art poétique jusqu'au public, à travers de multiples rencontres.

L’édition 2012 s'est déroulée du samedi 10 au dimanche 18 mars 2012, sur le thème « Enfances ». Plus de 40 communes et bibliothèques et 27 collèges de l'Eure y ont participé. J'ai eu la chance d'y être convié une journée entière, pour la sortie de mon premier recueil, Dans la poigne du vent (éd.Bruno Doucey). Après une rencontre avec des collégiens de 6ème de Gasny, qui avaient étudié mes poèmes avec leur professeur de Français, j'ai pu en présenter un large extrait auprès des adhérents de la bibliothèque de Saint-Sébastien-de-Morsent, réunis par Gaëlle Afarkane, que je remercie pour son accueil.

La journée s'est conclue au château de Gaillon, en compagnie de la poétesse Anouk Journo-Durey, de Murielle Szac (des éditions Bruno Doucey), ainsi que de nombreux comédiens : lecture de poèmes à la lueur des flambeaux, suivie d'un café des poètes, face à une salle comble - enfants, adultes et retraités. Ce succès prouve qu'il se trouve aujourd'hui des gens, parmi les poètes, éditeurs et comédiens, qui ont soif de rendre la poésie à sa vocation originelle : celle d'un art populaire voué à relier les êtres, loin des impasses conceptuelles qui l'ont trop longtemps séparée du grand public.

Merci à Patrick Verschueren, Gersende Michel et Véronique Lepers, du théâtre Ephémérides, maîtres d’œuvre de cette expérience poétique hautement salutaire.

Château de Gaillon / photo : Nitot / Travail personnel / Wikimedia Commons

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire