mercredi 21 novembre 2012

Poème du jour #3 - Dominique Sorrente


«Une fois par éternité, on voit surgir un passage lumineux qui nous désigne. Il ne faut pas le manquer. Le temps de nous frôler, il sera parti.»

Dominique Sorrente, C'est bien ici la terre, préface de Jean-Marie Pelt, MLD, 90 p., 18 €

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire